Service Client
01.70.83.26.06
Du Lundi au Vendredi de 8h à 19h et le Samedi de 8h à 12h

Dedoublement

L’institutrice qui se dédoublait

  • Le 27/08/2020

Emilie Sagée : ce nom ne vous dit probablement rien. Pourtant il renvoie à l’un des plus célèbres cas de dédoublement, qui constitue à présent un grand classique de l’histoire du paranormal.  
Une histoire incroyable qui vous laissera probablement éberlué, et convaincu que tout n’est pas rationnel…

Contexte

En 1845, un pensionnat de Lettonie accueille une nouvelle professeure : Emillie Sagée. Comme son nom l’indique, elle est française (née à Dijon), et c’est précisément cette langue qu’elle vient enseigner aux quarante élèves de cet établissement. Parmi elles, Julie de Güldenstubbe, qui est celle par qui nous connaissons cette histoire. 
Très vite, les premières rumeurs apparaissent : on aurait aperçu cette professeure à plusieurs endroits différents, au même moment. Mais il ne s’agit encore là que de rumeurs, mal vérifiées, avec peu de témoins.

Les faits

Puis un jour en pleine classe, quelque chose d’étrange se produit : un phénomène d’une toute autre dimension puisque tous les élèves en sont témoins. Ils voient en effet leur institutrice se dédoubler, et les deux professeurs identiques continuer, imperturbablement, à faire la leçon au tableau !
Quelques jours plus tard, le même phénomène se répète, cette fois devant les 42 élèves de l’établissement au grand complet. Ceux-ci assistent en effet au cours d’une autre professeure. De leur fenêtre, ils peuvent voir Emilie Sagée cueillir des fleurs dans le jardin. Mais leur professeure doit s’absenter. Les élèves voient alors avec stupéfaction le double d’Emilie Sagée apparaître dans son fauteuil. Ils s’approchent pour la toucher, le double n’oppose qu’une faible résistance, puis finit par disparaître. Dans le jardin, les mouvements de la véritable Emilie se sont ralentis, pendant le temps de l’apparition, puis tout redevient normal.
Des événements similaires se déroulent pendant 18 mois, et certains parents inquiets décident de retirer leur enfant de l’établissement. Au final, il ne reste qu’une douzaine d’élèves, et la jeune professeure est congédiée. Elle se lamente, devant Julie de Güldenstubbe, révélant qu’il s’agit de son dix-neuvième renvoi pour raisons similaires.

L’enquête

L’enquête sur ces événements est menée par un passionné dont nous vous avons parlé dans un article précédent, Camille Flammarion
Celui-ci parvient à retrouver la trace du témoin originel, Julie de Güldenstubbe. Elle est devenue membre active de cercles spirites. Il est frappé par son apparence étrange, elfique. 
Par ailleurs, il ne retrouve dans les registres de la ville de Dijon aucune trace de la naissance d’une Emilie Sagée. En revanche, il retrouve une Octavie Saget. Il est possible que l’anglais Robert Dale Owen qui rapporte cette histoire ait confondu les deux noms. Et qu’Emilie ait elle-même changé de prénom en raison de ses multiples renvois, pour retrouver plus facilement un emploi. 
Enfin, plus récemment on a cherché à retrouver en Lettonie l’établissement au sein duquel officiait cette institutrice pas comme les autres. Sans succès…

Conclusion

Quoi qu’il en soit, nous ne connaîtrons jamais le fin mot de l’histoire… Mais n’est-ce pas là tout ce qui constitue une énigme en tant que telle, et en fait toute la saveur ? 
On relate de nombreux cas de bilocation (être à deux endroits en même temps), tels que celui-ci : ils attestent que le medium a raison de postuler l’existence d’une autre réalité, l’au-delà, qu’il peut explorer, grâce à son don de clairvoyance et parfois lors d’un voyage astral. 
Si ce sujet vous intéresse, n’hésitez pas à en parler lors d’une consultation de voyance avec l’un de nos mediums purs honnêtes et sérieux. Ils sauront vous apporter toutes les réponses et vous faire part de leurs propres expériences. 
Hexagon Voyance : un cabinet qui propose des consultations par téléphone, audiotel ou en privé pour éclairer votre avenir ! 

spiritisme medium