Hexagon Voyance
FLASH

Promo 48H chez Hexagon ! -30% en ILLIMITÉ avec le code FLASH Jusqu'au 29/05 à MINUIT.

Tirages tarots gratuits

Signification des 78 cartes du Tarot de Marseille

La signification de chacune des cartes du Tarot de Marseille expliquée : les arcanes (mineurs et majeurs), les 4 enseignes, avec les différentes lectures possibles.

Le Tarot de Marseille est qualifié d’art divinatoire parce qu’il permet deux formes de divination : d’une part, la prédiction de l’avenir, et d’autre part, la réponse aux questions qu’on lui pose, qu’il permet de deviner au sens divinatoire du terme. Pour atteindre ce double objectif, comprendre la signification des cartes qui le composent est indispensable. Elle précède même l’apprentissage des principaux tirages.

Introduction aux Tarots de Marseille

Le Tarot de Marseille se présente sous la forme d’un jeu composé de 78 cartes, dont chacune à un sens précis selon qu’elle est révélée (au moment du tirage) à l’endroit ou à l’envers. C’est la première chose à retenir pour savoir interpréter correctement chacune des lames.

La deuxième chose à connaître, c’est que le Tarot de Marseille est un jeu divinatoire issu d’une longue tradition populaire, qui remonte au 15ème siècle (et même très certainement antérieure) et s’est enrichie au fil des siècles et des influences. Aujourd’hui encore, la tradition est vivante et de nouvelles versions sont créées. Il y aura donc souvent plusieurs représentations pour une même carte, ou plusieurs noms, et également plusieurs interprétations possibles, ce qui peut vous déstabiliser au tout début de votre apprentissage. Nous donnerons ici chaque fois les noms les plus courants et les interprétations les mieux établies pour que vous ayez des bases solides.

Les 22 arcanes majeurs

Les arcanes majeurs, ou atouts, sont au nombre de 22, et sont numérotés de 1 à 21 ; le Mat (appelé aussi Fou) n’est quant à lui généralement pas numéroté. Ces lames ont un rôle bien à part au sein de l’organisation du Tarot de Marseille. Elle servent à évoquer le cycle de la vie d’un individu depuis sa naissance jusqu’à sa mort, et, chemin faisant, son évolution.

Le Mat est un arcane sans numéro. À lui seul, il symbolise à la fois la liberté de l’individu, l’énergie inextinguible, la verve et la subversion, le pouvoir de la parole, mais aussi l’errance et l’outrance, les mots utilisés à mauvais escient, l’impossibilité de savourer le moment présent.

carte le BateleurLe Bateleur est l’arcane numéro 1. Il porte en lui la jeunesse, la naissance, les grands débuts, l’infini, l’ingéniosité et l’habileté… mais aussi la supercherie, les illusions, l’immaturité, la duplicité.

la Papesse, carte du TarotLa Papesse est l’arcane numéro 2. Elle évoque la naissance et la germination, l’intériorité, le spirituel, la sagesse, la douceur mais aussi, dans un contexte défavorable l’immobilisme et la rigidité, la dureté ou l’insensibilité, la stérilité et le passéisme.

Chaque arcane a plusieurs significations possibles, exprimant soit une phase clé de la vie, soit une attitude envers la vie. Par exemple, l’Amoureux (arcane n°6) est représenté sous la forme d’une jeune homme face à deux femmes, et surplombé par le dieu Cupidon sur le point de décocher sa flèche. Cette carte exprime à la fois concrètement l’hésitation entre deux prétendantes, mais peut aussi signifier le caractère irrémédiable d’un choix, à l’image de la flèche qui, une fois décochée, file vers sa cible. Tout choix implique un renoncement pourrait être la morale de cette arcane. Attention toutefois au contexte du tirage qui implique une lecture des cartes en fonction des autres cartes (prises individuellement) et de leur position au sein du tirage.

Les 56 arcanes mineurs

Les arcanes mineurs sont au nombre de 56 et se répartissent en 4 couleurs, ou « enseignes », au sein desquelles on trouve systématiquement les 4 figures traditionnelles « habillées » (le Valet, le Cavalier, la Reine, le Roi) et 10 cartes numérotées de 1 (appelé l’« As ») à 10, soit pour chaque enseigne 14 cartes. Voici les 4 enseignes (qualifiées de « latines » du fait de leur motif, par opposition aux enseignes « espagnoles » ou « françaises ») :

Les 14 cartes de Coupe

Au nombre de 14, les Coupes (à l’endroit) sont le siège de l’émotion, de l’affectivité, de l’intériorité et de l’imagination. Il y a plusieurs axes d’interprétation possibles : le foyer familial, les relations humaines, amoureuses et amicales sont souvent au premier plan.

Elles sont également liées à l’assainissement, au nettoyage, à la réparation, à la guérison, au salut, et seront associées aux professions du milieu médical.

La créativité et la fécondité artistique font aussi partie des valeurs positives associées à ces lames.

Enfin, elles expriment une force paisible, s’écoulant sereinement.

Saison : l’été.
Elément : l’Eau.

À l’envers, les Coupes peuvent être le lieu d’une intériorité maladive, d’une sensibilité excessive (ou au contraire totalement absente), d’une instabilité de l’humeur. Il peut également s’agir des obstacles qui apparaissent au cours d’une existence, dont on doit se défaire en trouvant une solution.

Les 14 cartes d’Épée

Les 14 cartes d’Épée ont trait à l’aspect spirituel et intellectuel du monde, mais leur champ interprétatif est plus vaste : dans un tirage, elles peuvent évoquer le logos, l’art de la communication qui peut emporter l’adhésion et animer une foule.

Concrètement, l’épée est une arme offensive, mais elle peut aussi être utilisée pour parer un coup et illustrer la guerre défensive. Face à un dilemme, l’épée de la raison saura trancher.

Elle exprime le courage réfléchi, la quête de la vérité, la sortie hors de la zone de confort, l’accueil volontaire du changement et de la nouveauté.

Saison : l’automne.
Elément : l’Air.

Si elles apparaissent à l’envers, l’interprétation des cartes d’Épée est inversée. Attention, dans les Tarots de Marseille plus qu’ailleurs, l’épée possède une lame à double tranchant. Elle peut être la carte de la langue acérée, de la communication nocive.

Elle peut être celle de la témérité dangereuse parce qu’irréfléchie, de la brutalité primaire et destructrice.

Les 14 cartes de Bâton

Les 14 cartes de Bâton ont trait à l’action, au mouvement, et sont donc étroitement liées au corps. Elles évoquent l’énergie créatrice, l’esprit d’initiative, la capacité de former des projets construits et structurés, dont le déroulement est planifié dans le temps. Ce sont typiquement les cartes dont l’apparition pourra signifier qu’il est question d’un projet cher à notre cœur, un objectif dont la poursuite nous anime.

Saison : l’été.
Elément : le Feu.

Quand elles sont retournées à l’envers, elles évoquent les notions contraires : l’inaction, l’immobilisme, l’apathie, ou bien l’action irréfléchie, les mouvements non coordonnés, l’impulsivité.

Les 14 cartes de Deniers

Les 14 cartes de Deniers ont trait à la matérialité du monde et sont de fait ancrés dans les nécessités matérielles : l’argent, la réussite professionnelle, la santé financière en somme mais aussi celle du corps. Les Deniers sont du côté du tangible.

Ce sont des lames dévolues à l’expression de l’abondance, du pouvoir et de la sécurité ou au contraire de la pauvreté, de la précarité.

Les biens matériels acquis par le travail ou l’héritage pourront être restitués par ces cartes.

On les trouve aussi quand il s’agit pour les tarots d’exprimer le savoir-faire, la technique, les métiers qui ouvrent la voie de l’enrichissement par ce que la créativité a de prolifique.

Saison : l’hiver.
Elément : la Terre.

À l’envers, les Deniers expriment la fragilité et la précarité d’une situation (sociale, matérielle). Ils peuvent aussi être interprétés comme un signe de cupidité, d’avidité matérielle stérile.