Hexagon Voyance
FLASH

Promo 48H chez Hexagon ! -30% en ILLIMITÉ avec le code FLASH Jusqu'au 29/05 à MINUIT.

La méthode du bouche-à-oreille pour trouver un bon voyant

Guide

Trouver un bon voyant est une gageure : nombreux sont les consultants qui errent de praticien en praticien et de déception en déception. Le bouche-à-oreille est une solution appréciée parce qu’elle repose sur la confiance (en l’expérience d’un proche) et permet de relayer la (bonne) réputation d’un(e) voyant(e) grâce au pouvoir de la recommandation orale, et d’éviter les choix qui ne reposent que sur les apparences, et disons-le, le hasard. Car, à moins d’avoir « essayé » un voyant ou un médium, il est impossible de présumer de la valeur de ses prédictions.

Le bouche-à-oreille décrypté

La voyance est un art confidentiel, dont aujourd’hui comme hier on ne parle pas sur la place publique mais plutôt dans le secret d’une confidence, entre proches. De fait, un bon voyant ne voit sa réputation se construire et se propager grâce au bouche-à-oreille que très lentement. Or, il faut ici distinguer célébrité et réputation : les voyants célèbres ne doivent par forcément cette notoriété à leur talent, mais parfois à une exposition médiatique qui les pose en spécialiste et qui n’est pas toujours méritée.

Mais lorsqu’un membre de votre famille ou un ami vous conseille un médium ou un voyant, cette recommandation est plus objective. C’est sur sa propre appréciation des talents du voyant qu’il vous indique ses services. Ce type de bouche-à-oreille est une façon plus fiable et plus performante de trouver un bon voyant que celui, autrement plus publicitaire, créé par les médias.

En effet, l’acte de recommandation est une pratique sociale qui découle en droite ligne de cette capacité à communiquer avec les autres individus de notre groupe et à informer nos congénères qu’il y a, à tel endroit, « quelque chose » dont on peut tirer profit. On l’utilise instinctivement par bienveillance, pour que l’autre profite lui aussi de ce qui nous a été utile. Ce comportement d’entraide est un atout évolutif. A l’échelle de l’espèce, il améliore les chances de survie d’un individu et ce faisant, celles d’un groupe.

Or, la voyance, qui est la recherche d’informations sur son futur ou celui de ses proches et qui, de fait, vise l’amélioration de notre condition et de nos chances d’atteindre nos objectifs (amoureux, sociaux, économiques) s’inscrit elle aussi dans cette recherche d’une vie « meilleure », d’un épanouissement qui est la version moderne de l’ancestrale survie.

Plus on a confiance en un individu, plus sa réputation (à nos yeux ou à ceux du groupe) est bonne, et plus sa recommandation aura de poids dans notre décision. Car la réputation (bonne ou mauvaise) se transfère ainsi, d’un individu à l’autre. En définitive, trouver un bon voyant grâce au bouche-à-oreille est simplement un acte de confiance envers un proche à l’avis et à la probité duquel on se fie.

Le bouche-à-oreille à l’heure du numérique

À l’heure du tout numérique, il semblerait que l’on ait moins tendance qu’auparavant à se servir du bouche-à-oreille pour dénicher le médium ou le voyant talentueux auquel on aspire. Mais ce n’est qu’une illusion. La pratique sociale qui consiste à recommander à un autre individu quelque chose qui peut lui être bénéfique ou favorable à l’amélioration de sa condition s’est transformée au contact d’internet.

Le forum

Le bouche-à-oreille n’a pas disparu, il s’est métamorphosé. Un forum est la version numérique d’une place publique, et l’entraide est toujours la pierre angulaire de ce système d’échange où les conseils entre usagers sont dispensés par le biais de messages publics.

Attention toutefois à l’auteur de la recommandation ! Sa propre réputation (engagement au sein du forum, conseils dispensés par le passé) doit être examinée attentivement. L’anonymat propre au web brise le lien de proximité entre les individus et peut conduire à des pratiques délétères. Il peut y avoir des intérêts cachés, comme l’autocongratulation, pratique (interdite) qui consiste à célébrer sa propre pratique pour créer soi-même sa réputation, ou la publicité déguisée.

Pour trouver un bon voyant, votre confiance dans cette nouvelle forme de bouche-à-oreille ne doit donc pas être aveugle mais raisonnée. L’absence d’intérêts cachés est difficile à vérifier : garder à l’esprit que celui qui recommande les services de tel ou tel voyant peut avoir un tout autre intérêt à le faire que notre bien…

Les avis vérifiés

Autre forme de recommandation, plus fiable celle-ci, les avis (vérifiés) laissés par des usagers sur la qualité de la prestation d’un voyant. Le degré de confiance est ici plus élevé car l’avis a été laissé par un consultant à l’issue d’au moins une séance, et dont l’achat a été vérifié (par le cabinet ou par un tiers de confiance).

Notre cabinet de voyance permet ainsi aux utilisateurs de noter leur expérience à l’issue d’une consultation avec un voyant ou un médium et de laisser un avis pour décrire et partager leurs impressions avec le reste de la communauté. Ce système de notation et d’avis permet de trier le bon grain de l’ivraie. Et comme le témoignage ne peut être laissé qu’après que la consultation a eu lieu (et a été réglée), et que l’utilisateur doit être inscrit sur la plateforme, ces deux vérifications assurent à cet avis une valeur largement supérieure à celle d’un anonyme.

En cas d’expérience particulièrement mauvaise (ou d’abus constaté), le cabinet réalise une vérification plus poussée afin de comprendre ce qui s’est produit, afin que cela profite à toute la communauté des utilisateurs.

Nos conseils pour éviter les principaux pièges

En se digitalisant, le bouche-à-oreille est devenu une pratique qui a perdu le lien étroit entre personnes qui se connaissent de longue date et se font confiance. Ces 3 conseils vous éviteront bien des déceptions

  1. Si vous cherchez sur le web, vérifiez l’identité de celui qui vous recommande un (prétendu) voyant. Si c’est une personne qui s’exprime sous le couvert d’un pseudonyme et qu’elle n’est venue que pour laisser son témoignage, et si le site sur lequel l’avis est laissé ne fait aucune vérification, celui-ci n’a probablement que peu de valeur.
  2. Sur le web ou dans la vraie vie, assurez-vous de la réputation de la personne qui vante les mérites de tel médium ou de telle autre voyante. Habituellement, est-elle de bon conseil ? A-t-elle laissé un avis argumenté ?
  3. Méfiez-vous des intérêts cachés : diffamation, vengeance, rémunération, les raisons de dénigrer ou de recommander quelqu’un sont nombreuses. Ne prenez pas pour argent comptant sa recommandation.

Et vous, comment avez-vous choisi le vôtre ? Dites-nous si le bouche-à-oreille vous a permis de trouver un bon voyant !