Hexagon Voyance

PROMO ÉTÉ ! Profitez de tous nos forfaits à prix réduits pendant la saison estivale

Le flash du médium : précisions et imprécisions autour d’une perception de l’avenir

Publié le Voyance

Les médiums ont des flashs. Les voyants, eux, parlent de « visions » et cela désigne une toute autre réalité quant à la façon dont une prédiction se manifeste en eux. Nous allons parler exclusivement des flashs médiumniques dans cet article et laisser de côté les visions.

Le flash médiumnique, cet instantané de la vie d’un autre

Pour mieux vous le représenter, vous pouvez imaginer le flash qui surgit dans l’esprit du médium, lorsqu’il se concentre sur votre avenir (ou sur votre passé), à la manière d’une image mentale qui surgirait et s’imposerait à lui. Il a la certitude de voir ce qui lui apparaît tout à coup. Ce n’est pas quelque chose qu’il a à proprement parler sous les yeux. Mais c’est un peu comme une image qui se formerait dans son esprit et qu’il pourrait regarder à loisir.

Certains médiums comparent cette image intérieure à ses images que l’on obtient dans les photomatons, qui apparaissent progressivement et se révèlent en devenant de plus en plus nettes, ou comme ces cliché pris à l’aide d’un Polaroid, et qui d’abord blanc, voit peu à peu au contact de l’air et de la lumière l’image qu’il contient se révéler. D’autres le comparent à la pellicule photosensible utilisée par le photographe qui la développe et fait apparaître l’image. Cette comparaison est souvent utilisée pour expliquer ce qu’est le « flash ».

D’autres encore parlent d’une image immédiatement nette, surgie avec une infinité de détails, un extrait inanimé (parfois animé), ou une scène prise sur le vif, et qui contient tous les éléments relatifs au futur ou au passé du consultant.

Le médium s’aide alors de ce qu’il voit et de ce qu’il ressent (sur le plan émotionnel) pour caractériser la teneur de l’image : est-ce une scène heureuse à laquelle il vient d’assister ? Ou au contraire une scène triste ? Peut-il à partir de ce qu’il voit, si elle est incomplète ou tronquée, compléter la scène ? Peut-il nommer les protagonistes, ou, en les décrivant, permettre au consultant de les identifier ? Peut-il situer un flash dans le temps et dans l’espace ?

Une localisation spatiale et temporelle difficile à préciser

Les flash médiumniques ne sont pas sous-titrés ni légendés : la scène est une image quasi systématiquement inanimée, muette le plus souvent, ou bien limitée à des sons élémentaires, des bruits, quelques mots parfois, une phrase dans le meilleur des cas. C’est à la charge du médium, aidé de la personne venue le consulter, de situer la scène, dans l’espace et puis dans le temps.

L’exercice est particulièrement difficile : imaginez-vous situer une scène sortie de son contexte, mettant en scène des personnes que vous ne connaîtriez pas, en vous aidant d’une simple photographie. Vous pourriez glaner des indices en scrutant les détails, les lieux, mais les chances de parvenir à localiser et à dater l’image seraient faibles. C’est exactement ce que doit réussir le médium lorsqu’il a un flash. Certes, en plus de cette image, il peut aussi s’appuyer sur un ressenti général, il perçoit l’atmosphère, la charge émotionnelle contenue dans la scène. Il sait aussi si sa vision concerne le passé ou le futur. Mais dès qu’il faut apporter des précisions, la chose s’avère très compliquée.

Il en va de même pour les personnes qu’il voit et qui apparaissent dans son flash : certes, il va pouvoir ressentir les liens (familiaux notamment) qui unissent les personnes entre elles, mais si celle-ci est totalement extérieure au cercle du sujet venu le consulter, si c’est une rencontre future, alors préciser l’identité va être plus difficile. Souvent, une profession, un âge, ou l’aura de cette personne pourront être indiqués, et feront office de précieux indicateurs.

À présent, vous devriez mieux comprendre le concept de flash médiumnique et mieux vous représenter les manifestations de cette forme de prémonition.