Hexagon Voyance
FLASH

Promo 48H chez Hexagon ! -30% en ILLIMITÉ avec le code FLASH Jusqu'au 29/05 à MINUIT.

Qu’est-ce qu’un médium ?

Publié le Spiritisme

Si l’on s’en tient à la définition la plus stricte, le médium est cet individu qui joue un rôle de médiation entre le monde des Esprits, qui sont situés selon lui sur un autre plan de réalité – appelé le plus souvent « au-delà » – et le nôtre.

Le médium se décrit lui-même comme un être situé au « milieu » de ces deux réalités. Il est celui par lequel une communication s’établit, celui qui parvient à rendre intelligible aux vivants, dont l’âme encore incarnée séjourne dans la réalité, palpable et communément admise (qui constitue notre définition commune du monde), une autre dimension (celle où séjournerait les défunts).

Il fait office de passerelle, transmettant des messages d’une dimension à l’autre. Il est capable de percevoir, d’entendre, de décoder, mais surtout de communiquer avec les défunts.

Si l’on donne la parole aux médiums eux-mêmes, alors cette première définition cède la place à une pluralité d’approches et de conceptions différentes qui viennent l’enrichir et la complexifier. Ce sont ces nuances que nous allons aborder ici.

La figure du médium, description et mode d’emploi

Contrairement à une idée reçue, le médium ne s’occupe pas exclusivement de prédire le futur. L’avenir n’est pas sa préoccupation première, et on l’enferme trop fréquemment dans cette définition étroite. Certes, le futur lui est souvent rendu accessible par l’entremise des Esprits (ou quel que soit le nom qu’on leur donne) avec lesquels il est en contact, mais tous n’y ont pas accès.

En fait, certains obtiennent des informations destinées seulement à venir en aide à des personnes, d’autres à aider des âmes qui ne parviennent pas à quitter ce monde pour rejoindre l’au-delà, d’autres encore à libérer les vivants d’Esprits qui, sans être véritablement malfaisants, et souvent parce qu’ils sont incapables de se détacher de ce monde, nuisent par leur énergie négative à l’existence des vivants (on les nomme souvent dans ce cas des poltergeists).

A la question qu’est-ce qu’un médium ? Patricia Darré répond très simplement (dans l’interview filmée du 12 septembre 2021 qu’elle accorde au Grand JD) :

« Un médium c’est quelqu’un qui peut discuter […] avec des morts, notamment moi je discute avec et je vois des morts, et je peux rentrer en communication avec eux[…]. Ce sont des gens qui servent d’intermédiaire à des forces de l’invisible et qui vont les utiliser pour communiquer avec des forces du visible. ».

Patricia Darré, interview du 12 septembre 2021.

Elle établit également une distinction très subtile entre la médiumnité et l’hypersensibilité. Il y a des individus qui vont frissonner, ressentir une présence et réagir à la présence d’un Esprit. Ce sont des hypersensibles, ils ont une faculté réelle mais qui ne fait pas d’eux des médiums, lesquels se définissent précisément par cette capacité à établir un canal de communication privilégié et intelligible avec les Esprits.

Le propre du médium c’est avant tout d’être un intermédiaire entre deux mondes, ou deux dimensions d’un même univers (la chose n’a pas été établie clairement).

On ignore également comment les médiums sont « choisis » par les Esprits. D’où vient que tout à coup ils perçoivent, ressentent, ou entendent ce qui échappe au commun des mortels ? Ont-ils un 6ème sens, ou bien sont-ils identiques au commun des mortels mais sont « désignés » pour accomplir cette fonction ? Pourquoi s’adresse-t-on subitement à eux ? Eux-mêmes n’ont aucune explication à ce phénomène. Patricia Darré explique ainsi (toujours dans l’interview évoquée précédemment) qu’à cette question les Esprits lui ont répondu par cette formule énigmatique qui élude le fond de l’interrogation : « c’était prévu ».

Mais qui a établi ce plan ? Et dans quel but ? Il est temps à présent de s’interroger sur le rôle du médium au sein de notre monde.

À quoi sert un médium ?

D’après les témoignages recueillis auprès des principaux intéressés, le principal rôle du médium serait avant tout de faire avancer les autres. La progression dont il est question ici concerne autant les vivants que les défunts. Les défunts (ou Esprits, ou fantômes) parce qu’ils doivent quitter cette dimension, rejoindre leur propre monde, qu’on l’appelle au-delà ou autrement, les vivants parce qu’ils doivent les laisser partir, faire leur propre deuil du disparu.

Bien plus que la lecture de l’avenir, on voit ici que le rôle du médium est d’aider l’autre, qui que soit cet autre, à poursuivre son chemin.

Le médium est aussi, mais ce rôle est secondaire, un activateur : il est capable de déclencher les manifestations qui rendent les Esprits perceptibles par des personnes qui sont réceptives à cette présence et ne la rejettent pas comme impossible. Le plus intéressant ici ne concerne pas les manifestations palpables et spectaculaires, comme les claquements de porte, les déplacements de meubles ou les coups frappés au mur, c’est plutôt la présence de l’Esprit lui-même, l’émotion décuplée qui se dégage de lui.

Il révèle donc aux personnes capables d’accueillir cette autre réalité la présence des entités, il permet de leur faire ressentir la présence..

Que « voit » un médium ?

Il n’y a pas de réponse univoque. Les perceptions varient en fonction des médiums, bien qu’il y ait des constantes, ce dont nous allons rendre compte ici.

Certains, ceux dont le don a certainement le plus d’acuité, perçoivent, au beau milieu de notre réalité, une dimension concurrente et mêlée à la nôtre. Selon eux, des âmes errantes circulent en silence autour de nous sans que le quidam puisse les percevoir. Leur degré de connexion avec l’autre dimension est donc particulièrement fort. Ils voient littéralement les Esprits.

D’autres, de façon inexplicable (même pour eux), perçoivent une présence qui s’empare de leur main et se met à la guider : l’écriture automatique est le canal dont se sert l’Esprit pour délivrer son message. Leur rôle de médiateur se limite à celui de support servant à la transmission du message, lequel leur est totalement inconnu (ils ignorent ce qu’ils écrivent) jusqu’à ce qu’ils le déchiffrent. Ils se sentent habités lorsque l’Esprit décide d’entrer en communication.

D’autres encore, comme le très célèbre psychographe Chico Xavier, entendent le message, en comprennent la teneur et l’importance et se font un devoir de le transcrire. Lui, à ce jour le plus prolifique parmi tous les médiums, a ainsi « transmis » plus de 450 ouvrages.

Enfin, et même si la liste ne s’arrête pas là, il y a aussi les passeurs d’âme, ces médiums qui « négocient » avec les entités bloquées dans notre dimension leur passage dans l’au-delà. Leur rôle est de libérer ces âmes en souffrance, de comprendre les raisons de leur errance, de leur résistance à l’abandon de cette dimension. Leur médiation est différente : ils aident au passage, trouvent une façon pour l’Esprit d’avancer et de cheminer vers sa prochaine demeure.