Hexagon Voyance

PROMO ÉTÉ ! Profitez de tous nos forfaits à prix réduits pendant la saison estivale

La karmathérapie : prendre soin de soi en soignant ses vies antérieures

Publié le Divination

Et si nos vies antérieures avaient laissé une empreinte durable sur notre âme, au point que notre vie présente s’en trouvait influencée ? Comment soigner cette part de nous blessée dans un autre temps ? Quelle est l’action juste aujourd’hui ? Ce sont à ces questions que permet de répondre la karmathérapie. Suivez le guide !

Qu’est-ce que la karmathérapie ?

La karmathérapie, ou thérapie par régression, est l’ensemble des techniques permettant de soigner votre âme et votre corps par l’exploration de vos précédentes incarnations, la lecture de votre karma, l’analyse de votre mémoire cellulaire. Elle a pour but d’apporter un soulagement présent, et d’amener votre âme à entrer dans une logique vertueuse, en accord avec vos valeurs, pour alléger vos vies futures.

La karmathérapie mêle des techniques empruntées à l’hypnose, d’autres à la médiumnité et à la sensibilité extrasensorielle de la voyance, d’autres encore sont issues des sagesses orientales.

Cette discipline est à cheval sur les trois temporalités que connaît l’homme : son passé, examiné dans cette vie et dans ses précédentes incarnations, le présent, et le futur.

Pour mieux en comprendre le sens, il faut revenir à l’étymologie du mot. Le mot karmathérapie est formé à partir du mot « karma », issu de la langue sanskrite, qui signifie « action » et de « thérapie », issu du grec therapeía, qui signifie « cure, soin ». Ce mot peut donc être compris, étymologiquement, comme le fait de soigner l’action.

Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Le karma étant, grosso modo, l’ensemble de vos actions passées, présentes et futures, votre vie actuelle est prise dans la gangue de ce continuum d’actions, la thérapie appliquée au karma est donc le soin apporté à ces actions, et à leur retentissement sur votre esprit et votre corps. Le mot « action » doit donc être compris ici au sens large : ce sont tous les gestes accomplis, les pensées nourries, en somme les « actes ».

Chaque acte ayant des conséquences, ces actes peuvent aussi être compris comme des causes, et le karma comme une façon de désigner le cycle ininterrompu des causes et des conséquences. La boucle est bouclée.

Les objectifs de la karmathérapie

La karmathérapie repose sur l’hypothèse que certaines de nos vies antérieures peuvent expliquer des blocages psychologiques, des douleurs physiques, somatisées. Ces précédentes incarnations, souvent traumatiques, ont laissé des traces dont notre esprit et notre corps se font l’écho douloureux, sans que nous puissions nous expliquer l’origine de ces blessures.

Pourtant, alors même que ces faits ne sont pas remontés jusqu’à notre conscience, et nous semblent inconnus, nous nous surprenons à nous battre avec des problématiques qui ne sont pas, en apparence du moins, les nôtres.

Le premier objectif est précisément de faire venir à la conscience ces mémoires d’une autre vie. En connaissance de « cause », votre esprit peut cesser de se battre, de somatiser.

Après la connaissance, le second objectif est donc de se libérer, ce qui ne consiste pas à se couper de la cause, mais à ne plus la subir passivement, à l’accepter au sens profond du terme.

Après la libération, vient le temps de l’action, troisième objectif. L’action conséquente, calme, éclairée, celle qui conduit l’âme sur un chemin vertueux et l’amène à l’allègement de son karma. L’action juste devient une cause qui conduit à des conséquences meilleures. Le cycle de vient vertueux.

Les outils du karmathérapeute

Le karmathérapeute dispose de nombreuses techniques pour accomplir ces objectifs et vous permettre de purger cette mémoire traumatique, notamment l’hypnose régressive, la lecture d’âme et le nettoyage karmique. Trois procédés sur lesquels nous allons nous attarder.

L’hypnose régressive

Les états de régression sont nécessaires au travail de thérapie sur le karma. La régression permet de remonter le cycle des incarnations jusqu’à des vies antérieures particulièrement marquantes. C’est là que l’hypnose dite « régressive » intervient : elle permet de créer la relaxation, puis l’état de transe quasi hypnagogique (entre la veille et le sommeil) nécessaires au karmathérapeute qui parvient ainsi à faire entrer le consultant dans un état modifié de conscience. Et c’est cet état modifié de conscience qui va permettre d’atteindre certaines des vies antérieures.

Bien loin de l’hypnose de spectacle, qui montre des individus accomplissant des gestes sur commande, comme s’ils obéissaient sans discernement à des injonctions extérieures, l’hypnose régressive laisse toute sa place au libre-arbitre du consultant. C’est lui et lui seul qui accepte de se laisser guider dans son passé, il reste maître de tout le processus, le thérapeute n’est là que pour l’aider à lâcher prise puis le guider dans son exploration.

Ce procédé permet de retrouver la trace d’un événement passé, de l’insérer dans une trame qui fait sens, une précédente vie dont les bribes peuvent parviennent au consultant sous forme d’images, de mots, de sons, de situations. L’histoire, reconstituée, peut fournir une explication à des ressentis présents, des blocages, des douleurs inexpliquées.

La lecture d’âme

Lire l’âme d’un autre individu, c’est décrypter son karma pour l’aider à comprendre sa place au sein du cycle des réincarnations. C’est aussi déterminer son degré d’éveil, sa place dans le cheminement que toute âme accomplit. A quelle étape de son parcours cette âme est-elle parvenue ? Où se situe-t-elle au sein de la roue de l’existence karmique ?

Telles sont les questions auxquelles cette technique de karmathérapie va permettre de répondre. Grâce à elle, vous allez obtenir un éclairage totalement neuf et extérieur sur ce qui émane de votre âme, sur ce qu’elle dit de votre place au sein de la somme de toutes les actions (rappelez-vous que c’est le vrai sens du mot karma) passées accomplies par votre âme au fil de ses « vies » successives, la valeur de ses actions par rapport à votre dharma (votre destin, en quelque sorte).

Grâce à la lecture d’âme, vous aurez une meilleure appréciation de ce que pourraient être agir avec discernement.

L’action juste a un sens en karmathérapie, elle fait partie intégrante du processus de guérison.

Le nettoyage karmique

C’est un procédé fréquemment employé par le karmathérapeute : celui-ci y a recours quand il faut aider le sujet à se libérer des mémoires résiduelles. Attention à ne pas imaginer que le nettoyage karmique serait un effacement du karma : vos actions passées et présentes appartiennent à l’histoire continue et ininterrompue de votre âme, et elles ne peuvent être « supprimées ». Mais il est possible de cesser de lutter avec elle, de s’en déprendre.

Pour avancer lucidement sur le chemin de l’épanouissement et de la sérénité, connaître ce qui, antérieurement à votre vie présente peut vous affecter aujourd’hui est le premier pas : le second est l’acceptation (qui n’est pas la résignation), et le troisième est l’action, qui n’est pas le combat avec les actions passées (dont le cours ne peut être modifié), mais le choix de l’action juste (on y revient encore), avec l’éclairage de la karmathérapie.

Une lecture pour aller plus loin

Cécile Dupuy, Karmathérapie. Explorer nos vies antérieures pour soigner les blessures qui nous empêchent d’avancer, Paris, Eyrolles, 2022