Hexagon Voyance
FLASH

Promo 48H chez Hexagon ! -30% en ILLIMITÉ avec le code FLASH Jusqu'au 29/05 à MINUIT.

Le Templier m’a dit, de Patricia Darré

Publié le Livres sur la voyance

Pourquoi le dernier des templiers a-t-il contacté Patricia Darré pendant son sommeil ? Qu’attend-il d’elle ? Notre époque est-elle à ce point troublée que l’ultime maître de l’Ordre du Temple a décidé de sortir d’un silence de sept siècles pour s’adresser à une médium ?

Le templier m’a dit est le tout dernier ouvrage de Patricia Darré (lire ici le portrait que nous lui consacrons). Cet article en évoque les principales directions. A vous de vous faire votre propre opinion.

Référence du livre : Patricia Darré, Le templier m’a dit, Paris, Michel Lafon, 2022, 203 pages, ISBN : 2749948347.

Le sujet du livre

Par une nuit tout ce qu’il y a de plus banale, la journaliste Patricia Darré fait un rêve étrange auquel elle n’accorde d’abord aucun crédit : un vieux templier en habit de chevalier lui demande de planter un rosier rouge et un rosier blanc à l’entrée de sa porte. Il lui faudra attendre une stupéfiante synchronicité pour qu’elle décide d’explorer cette piste, jalonnée de channelings, de rites et d’initiations, allant de découverte en découverte et s’interrogeant chaque jour sur le sens de sa mission. Car les Templiers ont une mission à lui confier, dont elle devra s’acquitter.

D’un rêve… la réalité

Reprenons. Le Templier m’a dit s’ouvre sur cet avertissement liminaire, qui, d’emblée, en donne le ton général :

« Ce récit relate une aventure que j’ai réellement vécue. Rien n’y est inventé, et tout (ou presque) y est consigné. »

Contrairement aux apparences, on est loin de ces livres qui fuient le monde et veulent s’exonérer de tout contact avec la réalité immanente, ces livres pour lesquels toute ressemblance avec la réalité ne serait que fortuite. Bien au contraire.

Pourtant, après cet Avertissement, Patricia Darré ouvre son compte-rendu d’enquête par cette phrase : « Tout a commencé par un rêve ».

Ce qui n’est donc pas une fiction – mais un témoignage sur une expérience vécue, celle d’un contact médiumnique établi par l’autrice elle-même avec l’Esprit de Jacques de Molay, défunt templier du 13ème siècle, croisé et dernier maître de l’Ordre du Temple, et de toute l’histoire qui s’en est suivie – a donc commencé par se former dans l’espace onirique du sommeil.

Et du rêve, cette histoire en a beau avoir l’invraisemblance, elle n’en est pas moins vraie. Elle ne pouvait que commencer par le rêve, ce lieu où la rationalité consciente s’efface et où le monde de l’Inconscient, poreux aux messages de l’au-delà semble-t-il, se manifeste et se laisse approcher.

Ce rêve n’est que donc le début d’une longue quête, émaillée de synchronicités comme seule peut en recéler une histoire de fantômes, de templiers anciens et de nouvelles associations templières et d’une mission dictée depuis l’au-delà.

Les thèmes abordés

Les synchronicités

Les synchronicités abondent dans le livre, et nous n’allons pas ici les divulgâcher. Sachez cependant qu’au rêve de Patricia Darré, celui par lequel toute l’histoire – pardon, l’enquête – a commencé, répond un autre rêve, celui d’une autre autrice, contactée quelque cinquante ans plus tôt elle aussi par un templier, ou celui, non moins troublant, d’un homme mystérieux venu à la rencontre de la médium avec une lettre contenant des similitudes troublantes.

Ce ne sont que deux des synchronicités qui émaillent l’ouvrage, car il y en a d’autres.

Les malédictions

L’Histoire abonde dans Le Templier m’a dit, et l’autrice en relate les détails les plus savoureux avec un sens de l’objectivité qui l’éloigne du sensationnalisme qu’elle pourrait susciter aisément : au contraire, chaque fois qu’un événement n’est pas attesté par des faits, et que la légende surgit, elle en souligne les contours mythologiques pour n’en garder que les faits attestés.

Cette enquête en est-elle pour autant fade ? En aucune façon. Voici pourquoi.

Tout bon thriller médiéval se doit de contenir une malédiction et des morts violentes. Ici la réalité dépasse la fiction. Car il y a bien ces deux ingrédients réunis en la personne du templier Jacques de Morlay. Cet homme, probable victime d’un complot, périt sur le bûcher en 1314, juste après avoir maudit le roi Philippe Le Bel et le pape Clément V, les sommant de comparaître devant Dieu dans l’année… Ce qui se produisit avec, d’abord, la mort accidentelle de Philippe Le Bel, immédiatement suivie de celle du pape moins de deux mois après l’exécution du templier.

Les templiers

C’est le sujet principal de l’enquête de Patricia Darré, dont nous veillerons à ne rien révéler pour que la saveur de la découverte reste intacte. Sachez cependant que vous serez plongé dans l’univers de cette société de moines soldats vouée à l’adoration de la Vierge Marie, œuvrant pour le bien de l’humanité, animés d’une foi inébranlable.

Il y sera question de Vikings et d’odinisme à l’époque médiévale, d’ésotérisme, des Druzes, d’alchimie, de Kabbale, de druides et de celtes convertis, des origines de la fondation de l’Ordre du Temple, de la règle de conduite des moines soldats et même de Christophe Colomb…

Et dans quel but tout cela ? Pourquoi cette quête initiée dans l’histoire des Templiers ? S’agit-il simplement de faire passer l’âme de Jacques de Molay dans l’au-delà ? Ou bien de faire face aux problématiques de notre monde moderne et de notre appétence inextinguible pour la matérialité, le désir perpétuel, la consommation effrénée jusqu’à l’épuisement des ressources ? Et de proposer un autre chemin à l’humanité ?

C’est ce que vous découvrirez en ayant ce livre entre vos mains.

Qu’on le lise en croyant fermement à la médiumnité, que l’on soit un fervent chrétien ou que l’on soit au contraire un cartésien convaincu, Le Templier m’a dit, récit de Patricia Darré ne laisse pas indifférent.

Et vous, quels enseignements avez-vous tiré de cet ouvrage ?